Le mal de l’altitude…

a frappé S, elle ne peut pas se lever ce matin… Elle va sûrement repartir avec M et les amis Israéliens, et m’attendre dans un autre village. Je choisis de faire l’ascension de Tserko Ri (aussi orthographié Tsergo Ri) avec les 3 Catalanes (Anna Yaeta et Gemma) et deux Suisses (Oliver et Eirik). Les hommes Catalans ont eux aussi subi le mal de l’altitude et sont absents.

C’est assez aisé de se faire des copains de marche sur ce type de trek où finalement un seul chemin nous emmène au bout et où l’on se retrouve presqu’à chaque étape.

Il est 6h30, nous devons quitter le village et traverser la rivière avant d’emprunter un chemin caillouteux puis les sentiers qui nous mènent vers le sommet.

Rivière à traverser

Je suis fatiguée et je n’ai pas petit déjeuné, le début de la randonnée est triste, je pense à mon amie qui va repartir en arrière et manquer ce point de vue, à notre projet Ganja La Pass qui tombe à l’eau, je me dis que je ne suis pas sympa d’avoir avancé quand même… Je suis encouragée par la troupe et c’est reparti, je suis lente, je pause tous les 10 pas pour respirer mais j’avance.

Vue durant l’ascension de Tserko Ri

 

Chute de neige

À quelques centaines de mètres du sommet, Anna flanche à son tour, prise de migraine et nausées. Nous nous arrêtons ensembles puisque je suis bonne dernière ce matin, nous prenons notre temps pour finir l’ascension.

 

En direction du sommet de Tserko Ri

 

La neige en direction du sommet de Tserko Ri

Tserko Ri nous voilà

Enfin nous voilà au sommet, nous y retrouvons les autres et tout va mieux ! Nous avons atteint 4985m d’altitude !

De là je peux voir Ganja La Pass qui est un passage plutôt inquiétant, sombre et escarpé, je vois aussi Yala Peak 5500m.

Vue de Tserko Ri avec Yala Peak et Ganja La Pass

La météo est super, on a une vue impeccable !

Un pique nique, quelques photos, et c’est reparti pour la descente.

Gourde filtrante Water To Go au top !

 

Panneau solaire et batterie Solariflex

Nous suivons Eirik sur un sentier différent de l’aller, beaucoup plus long mais qui fait tout le tour de Tserko Ri comme ça nous en voyons bien plus ! Le sentier est pentu au départ puis plus tranquille ensuite.

Descente de Tserko Ri en contournant la montagne

Surprise !

Nous rentrons tard mais surprise: mon ami S est restée ! après que je sois partie, elle avait fait l’ascension de Kyanjin Ri à 4400m malgré sa migraine et du coup s’était acclimatée ! Pour fêter ça nous allons déguster un donut et un chocolat chaud :-p

Réconfort

Une décision à prendre, Yala Peak ou Ganja La Pass ?

Ce soir nous discutons du lendemain, étant donné les conditions dans lesquelles il faudrait faire Ganja La Pass (accompagnées sur 3 jours dans un environnement très différent, sans hôte pour la nuit, sans aide le long du chemin « au cas où », et avec un ou deux jours seules le temps de rallier le premier village), nous optons pour Yala Peak. Ainsi nous finirons moins vite notre trek et pourrons faire les autres treks (Gosainkund et Helembu) dans le sens plus conventionnel.

Voici le chemin suivi aujourd’hui ! Malgré le panneau solaire, mon GPS sur téléphone consomme beaucoup de batterie, du coup j’ai parfois mis le téléphone en mode restrictif et la trace GPS est représentée par une ligne droite, je n’ai pas réussi à avoir toutes les données donc.

Distance totale: 12053 m
Altitude maximum: 4968 m
Altitude minimum: 3801 m
Denivelé total positif : 1574 m
Denivelé total négatif: -1611 m
Vitesse moyenne: 1.02 m/s
Durée totale: 08:20:10

***

Jour VII – De Kyanjin Gompa à Kyanjin Ri < > Jour IX – De Kyanjin Gompa au High Camp pour Yala Peak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *